Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Karol Beffa

Né en 1973, Karol Beffa mène parallèlement études générales et musicales après avoir été enfant acteur dans une quinzaine de films. Reçu premier à l’École normale supérieure (Ulm), il étudie l’histoire, l’anglais, la philosophie (université de Cambridge), avant d’être diplômé de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique. Il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris en 1988, et y obtient huit premiers prix : harmonie, contrepoint, fugue, musique du xxe siècle, orchestration, analyse, accompagnement vocal et improvisation au piano. Reçu premier à l’agrégation de musique, il enseigne à l’université Paris IV-Sorbonne (1998-2003) puis à l’École polytechnique (2003-2008). Il a obtenu en 2003 le titre de docteur en musicologie en soutenant une thèse de doctorat portant sur les Études pour piano de György Ligeti. Depuis 2004, il est maître de conférences à l’École normale supérieure (Ulm). Il a soutenu en 2015 une Habilitation à diriger des recherches.

Compositeur et pianiste, auteur de près d’une centaine d’opus, Karol Beffa est boursier de l’Institut de France en composition (2001), lauréat de la Fondation Lili et Nadia Boulanger (2001), boursier de l’Académie musicale de Villecroze et lauréat de la Fondation Natexis (2002), lauréat de la bourse des Muses (2004), finaliste du concours international de composition de Prades (2005 et 2007), lauréat du Prix Charles Oulmont (2005), Prix du jeune compositeur de la SACEM (2008), Prix Chartier de l’Académie des beaux-arts (2008), élu « meilleur compositeur » aux Victoires de la musique (2013) et Grand Prix Lycéen des Compositeurs (2016).

Karol Beffa est notamment l’auteur de György Ligeti (Fayard, 2016, Prix René-Dumesnil de l’Académie des beaux-arts) et des Coulisses de la création (avec Cédric Villani, Flammarion, 2015). Il a également dirigé, aux éditions du Collège de France, Les Nouveaux Chemins de l’imaginaire musical (2016) et il est co-auteur de Sept voix sur le bonheur (Équateurs, 2017).

Parler, composer, jouer

Conseil de lecture

La Libellule

La presse a aimé

Parler, composer, jouer - Karol Beffa

N.B. Les Echos
"Une langue simple, précise, accessible à tous comme sa musique. Un bonheur."

Robert Maggiori Libération
"Un essai passionnant sur les sources de la création musicale, de l'improvisation au plagiat."