Ni Dieu ni gène. Pour une autre théorie de l'hérédité

Jean-Jacques Kupiec, Pierre Sonigo

Date de parution 19/03/2003

Points Sciences

240 pages - 7.60 € TTC

Qu'est-ce qu'une espèce ? Comment se développe un embryon ? Comment comprendre l'obésité, le cancer ou le sida ? Les progrès de la biologie moléculaire nous ont persuadés que, tel un créateur tout puissant, le génome construit l'organisme et en est l'explication ultime. Deux chercheurs montrent ici que, de la molécule à l'Homme, en passant par les cellules et les virus, la vie repose sur des interactions libres guidées par la sélection naturelle et non sur la dictature d'un dieu-programme inscrit dans l'ADN. Nous ne sommes plus, depuis Copernic, au centre de l'univers, ni depuis Darwin, au sommet de la création. Voilà que nous ne sommes pas non plus le centre, ni la finalité de notre propre organisme, mais une société décentralisée de cellules. Ni Dieu ni gène... Le déterminisme fait place à la liberté et la biologie n'en devient que plus passionnante.