Lumières de Pointe-Noire

Alain Mabanckou

Date de parution 03/01/2013

Fiction et Cie

304 pages - 19.50 € TTC


J’ai longtemps laissé croire que ma mère était encore en vie. Je m’évertue désormais à rétablir la vérité dans l’espoir de me départir de ce mensonge qui ne m’aura permis jusqu’alors que d’atermoyer le deuil.


Après vingt-trois ans d’absence, Alain Mabanckou retourne à Pointe-Noire, ville portuaire du Congo. Entre-temps, sa mère est morte, en 1995. Puis son père adoptif, peu d’années après. Le fils unique ne s’est rendu aux obsèques ni de l’un, ni de l’autre.

Entre le surnaturel et l’enchantement, l’auteur nous ouvre sa petite valise fondamentale, celle des années de l’enfance et de l’adolescence dans ses lieux d’origine.

Au moment de repartir, il se rend compte qu’il n’est pas allé au cimetière. Sans doute était-ce inutile. Car c’est ce livre qui tient lieu, aussi, de tombeau. Et de résurrection.



Alain Mabanckou est poète, essayiste et l’auteur de plusieurs romans dont Verre Cassé (Seuil, 2005), Mémoires de Porc-épic (Seuil, prix Renaudot 2006) et Demain j’aurai vingt ans (Gallimard, 2010). L’ensemble de son œuvre a été couronné par l’Académie Française (Prix de Littérature Henri Gal, 2012). Il enseigne la littérature francophone à l’Université de Californie-Los Angeles (UCLA).



Les médias en parlentLes médias en parlent

L'avis de Bina
Babelio

Ce livre est probablement l'oeuvre la plus intimiste d'Alain Mabanckou. C'est un retour dans le passé, à travers les petits cailloux du souvenir qui permettent de reconstituer le chemin parcouru.

Anne-Sylvie Sprenger
Le Matin Dimanche

"L'écrivain, dont l'ensemble de l'oeuvre vient d'être couronnée par l'Académie française, livre un nouveau récit intimiste, mêlant souvenirs d'enfance et questionnement identitaire".