Peste & Choléra

Patrick Deville

Date de parution 23/08/2012

Fiction et Cie

228 pages - 18.00 € TTC

« Ce n’est pas une vie que de ne pas bouger. »


Parmi les jeunes chercheurs qui ont constitué la première équipe de l’Institut Pasteur créé en 1887, Alexandre Yersin aura mené la vie la plus mouvementée. Très vite il part en Asie, se fait marin, puis explorateur. Découvreur à Hong Kong, en 1894, du bacille de la peste, il s’installe en Indochine, à Nha Trang, loin du brouhaha des guerres, et multiplie les observations scientifiques, développe la culture de l’hévéa et de l’arbre à quinquina. Il meurt en 1943 pendant l’occupation japonaise. Pour raconter cette formidable aventure scientifique et humaine, Patrick Deville a suivi les traces de Yersin autour du monde, et s’est nourri des correspondances et documents déposés aux archives des Instituts Pasteur.


PRIX DU ROMAN FNAC 2012

PRIX FEMINA 2012

Réécoutez l’entretien de Patrick Deville par David Collin dans l’émission «Entre les lignes»



Les médias en parlentLes médias en parlent

Litolff, lectrice Babélio
Babélio

"Coup de projecteur sur un touche-à-tout de génie, bienfaiteur de l'humanité injustement oublié du grand public et dont la vie méritait bien un roman, merci Patrick Deville.

C'est avec un enthousiasme contagieux que Patrick Deville nous convoque sur les traces trépidantes de cet homme hors du commun".

Valérie Marin La Meslée
Le Point

 Par cette prouesse de littérature synoptique Patrick Deville embrasse l'Histoire en marche.

Raphaëlle Leyris
Le Monde

Patrick Deville évite à son roman de sombrer dans l'hagiographie, et livre l'un des textes les plus intéressants de la rentrée.

Emmanuel Hecht
L'Express

Patrick Deville confirme son titre de meilleur auteur de romans sur la seconde moitié du XIXe siècle.

Antoine Perraud
La Croix

Aux procédés, Patrick Deville préfère la magie d'une écriture qui harponne nos discernements.

Antoine Perraud
La Croix

Avec ironie et profondeur, avec un minimalisme profus, avec une poésie embusquée, Patrick Deville construit un roman envoûtant.

Bernard Pivot
Le Journel du Dimanche

Une écriture énergique, aussi vibrionnante que le héros du livre, parfois espiègle et dôle, mais toujours d'une précision et d'une efficacité pasteuriennes.

Elisabeth Philippe
Les Inrockuptibles

Patrick Deville explore à nouveaux les affres du XXe siècle avec une lumineuse nonchalance.

Julien Bisson
Technikart

Patrick Deville est aujourd’hui au sommet de son art.