La Guerre des saints

Michela Murgia

Traduit par Nathalie Bauer

Date de parution 03/01/2013

Cadre vert

120 pages - 15.00 € TTC

Chaque année, Maurizio passe les vacances d’été chez ses grands-parents à Crabas, un village sarde. En compagnie de Giulio et de Franco Spanu, il y goûte l’amitié et la vie de la communauté qui, en ces lieux, se conjugue à la première personne du pluriel. Ensemble ils multiplient les aventures rocambolesques dans les rues ou sur les rives de l’étang, la fronde au poing, ne se calmant qu'à la nuit tombée pour écouter les histoires de fantômes et de créatures fantastiques que distillent les vieillards, assis devant leurs portes. Mais un jour, une annonce en apparence anodine — la fondation d’une nouvelle paroisse — fait voler en éclats la sérénité des habitants, les divisant en deux factions ennemies et les plongeant dans un terrible conflit qui culminera le jour de Pâques, lors de la traditionnelle procession de la Rencontre. Enfants de chœurs, les trois amis en deviendront malgré eux les acteurs.

A la fois drôle et profond, ce roman d’apprentissage qui adopte le rythme rapide des équipées malicieuses des trois garçons, est aussi un hymne à l’amitié dont les liens sont souvent plus forts que ceux du sang.


Michela Murgia est née à Cabras en 1972. Son premier roman, Accabadora, a obtenu le Prix Page des libraires 2011. Ses livres sont traduits dans de nombreuses langues.


Traduit de l'italien par Nathalie Bauer



Nathalie Bauer, docteur en histoire, auteur de romans, a traduit plus de cent ouvrages italiens en français dont des œuvres de Mario Soldati, Primo Levi, Natalia Ginzburg, Elisabetta Rasy.


Les médias en parlentLes médias en parlent


Le Monde des Livres

"En marge d'un subtil roman d'apprentissage, vif et elliptique, c'est une peinture quasi ethnographique de la Sardaigne universelle à force d'intemporalité que propose Michela Murgia".

André Clavel
Lire

"Tirée d'une histoire vraie, la brève comédie de Michela Murgia est un régal, dans une Sardaigne oubliée dont elle ressucite les rituels et les divines chamailleries"