Giotto et les humanistes
La découverte de la composition en peinture (1340-1450)

Michael Baxandall

Traduit par Michael Brock, Maurice Brock

Date de parution 06/06/2013

Points Histoire

288 pages - 8.50 € TTC

Les orateurs, c’est le nom que se donnaient au XIVe siècle ceux que nous appelons les humanistes et dont Baxandall étudie la doctrine esthétique, contemporaine de la naissance de la grande peinture florentine. À dessein de restituer le latin dans sa pureté, ils adoptent une esthétique intégralement marquée par un projet qui porte sur le langage. D’où l’essai d’appliquer aux tableaux des catégories grammaticales ou rhétoriques, comme le prouve la notion de compositio inventée par Alberti, qui permet de traiter un tableau comme une période : une phrase composée de parties ordonnées et hiérarchisées à des fins de beauté oratoire.

Michael Baxandall offre une analyse éclairée des écrits critiques de Pétrarque et de ses condisciples. Il donne à voir les œuvres de la Renaissance d’un regard neuf : celui des intellectuels qui en ont forgé l’esthétique.


Michael Baxandall (1933-2008) est l’un des fondateurs de la sociologie historique de la production artistique. Professeur à l’université de Berkeley (Californie), il a également enseigné à l’Institut Warburg de l’université de Londres et a travaillé comme conservateur au Victoria and Albert Museum. Spécialiste de la Renaissance, il est notamment l’auteur de L’Œil du Quattrocento (1972).


Retrouvez toute l'actualité historique avec notre partenaire Herodote.net