Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

L'Homme qui embrassait les arbres

Un homme derrière sa fenêtre se vante de déceler l’humeur des habitants du quartier au timbre de leurs pas, jusqu’à ce qu’un mystérieux inconnu qui embrasse les arbres ruine sa théorie sur la transparence des hommes; un facteur dont les doigts oscillent comme une baguette de sourcier dès qu'il a une lettre d’amour dans les mains; un écrivain qui au désespoir de son éditrice n’aspire qu’à lire, cultiver son jardin et écouter de la musique. Tels sont quelques uns des personnages loufoques qui peuplent cet ouvrage.
Dans ces treize récits à la fois pétillants d’humour et teintés d’une douce mélancolie, chacun des narrateurs est un intellectuel vieillissant en proie au malaise existentiel, à la solitude ou à la tristesse causée par la perte d’un proche ou le départ d’une femme. Alors qu’il tente de fuir le quotidien aseptisé, il se retrouve embarqué malgré lui dans des aventures cocasses et confronté à une série d'excentriques, bobos et artistes ratés.
Revenant à la veine satirique où il excelle, Michael Krüger fustige les dérives de l’époque, le déclin de la culture et porte[1] sur ses contemporains un jugement féroce avec une verve enjouée et corrosive.

Michael Krüger, né en 1943, vit à Munich où il est Président de l’Académie bavaroise des Beaux-Arts, après avoir longtemps dirigé une prestigieuse maison d’édition et édité la revue Akzente. Poète, nouvelliste et romancier largement couronné en Allemagne, il a reçu en France le prix Médicis étranger pour son roman Himmelfarb.

Traduit de l'allemand par Barbara Fontaine

Rabats de la jaquette:
Michael Krüger, né en 1943 à Wittgendorf (Saxe-Anhalt) vit à Munich où Il est Président de (où il préside ?) l’Académie bavaroise des Beaux-Arts, après avoir longtemps dirigé une prestigieuse maison d’édition et édité la revue Akzente. Il est l’auteur de nombreux recueils de poèmes, de nouvelles et de huit romans abondamment primés en Allemagne. Parmi eux, Himmelfarb distingué par le prix Médicis étranger.

Barbara Fontaine traduit essentiellement des auteurs de fiction contemporains, parmi lesquels Ursula Krechel, Hans-Ulrich Treichel, Katja Lange-Müller, Robert Menasse, Thomas Hettche, Katja Petrowskaja. Elle est lauréate du prix André-Gide 2008 pour la traduction d’Un pays invisible de Stephan Wackwitz, et du prix Amphi 2010 pour la traduction de Près de Jedenew de Kevin Vennemann.

Littérature étrangère
Romans
Cadre vert
Date de parution 18/05/2017
19.50 € TTC
248 pages
EAN 9782021313772
Disponible en version numérique
E-Pub
13.99 € TTC
EAN 9782021313796
 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

acheter ce livre

À côté de chez moi

Cliquez pour trouver la librairie la plus proche de chez vous.

Parislibrairies.fr Placedeslibraires.fr

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer

acheter ce livre

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer
Fermer