Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Le Rire des bourreaux
Essai sur le plaisir de tuer

Qu’est-ce qui nous glace et nous sidère dans le rire du bourreau ? Et pourquoi refusons-nous de le prendre au sérieux ? C’est ce que fait ici Klaus Theweleit qui, dans la lignée de ses travaux sur la masculinité violente, explore le sens de ce rire, signe ostensible du triomphe, démonstration d’une puissance invulnérable.

Des SS à Anders Breivik, des génocidaires hutu au Rwanda aux assassins de l’État islamique, les meurtriers de masse expriment surtout une joie obscure : par l’exercice de la violence muée en performance – mélange d’enseignement, de théâtre et d’exécution d’un crime – le tueur accède à un statut d’assassin divin. Il se rira ensuite de toute autre espèce de juridiction et, sur le banc des accusés, opposera aux magistrats le rictus ou les éclats démoniaques de celui qui a déjà jugé ceux qui le jugent.

Sociologue et théoricien de la culture allemand, Klaus Theweleit est l’auteur d’un classique de la théorie du fascisme et de l’histoire de la masculinité, Fantasmâlgories (L’Arche, 2016). Le Rire des bourreaux en est le prolongement : une exploration de la violence et de sa jouissance au sein de nos sociétés.

Sciences humaines
Divers
Date de parution 21/03/2019
22.00 € TTC
276 pages
EAN 9782021352702

Vous aimerez aussi

 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer
Fermer