Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Nombres à compter et à raconter

Une collégienne - petite-fille de l’auteure - tombe à l’occasion d’un exposé, sur cette déclaration d’un grand mathématicien : « Dieu a créé les nombres entiers ; le reste est l’œuvre de l’homme. » Cette répartition du travail l’intrigue : ainsi, certains des êtres numériques qui déambulent dans ses livres de mathématiques et parfois hantent ses nuits d’avant interro seraient d’origine divine ? Et les autres non ? Comment se fait-il alors que Dieu se soit attribué le plus facile, le plus difficile étant dévolu à l’ « homme » ?


Les nombres entiers, au-delà de leur évident intérêt propre, ouvrent sur bien des aspects passionnants et curieux, des mathématiques. Mathématiques nécessaires, obligatoires, et en tant que telles questionnées par tous, voire contestées, - à quoi ça sert ? -, sources des innombrables « pourquoi » et « comment » de ce dialogue sur les nombres qui se comptent… et se racontent.


Stella Baruk contribue assidûment à la lutte contre l’échec scolaire en mathématiques, tant par ses ouvrages que par ses interventions auprès des enseignants et des élèves. Ses travaux l’ont menée à analyser les raisons et les « bienfaits » des erreurs et à mettre en évidence l’importance de la langue. Elle est l’auteur notamment du Dico de mathématiques, devenu un classique.

Sciences humaines
Sciences
Date de parution 02/10/2014
13.50 € TTC
224 pages
EAN 9782021126648
Disponible en version numérique
E-Pub
9.99 € TTC
EAN 9782021126662
 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

acheter ce livre

À côté de chez moi

Cliquez pour trouver la librairie la plus proche de chez vous.

Parislibrairies.fr Placedeslibraires.fr

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer

acheter ce livre

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer
Fermer