Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Quand la ville se défait
Quelle politique face à la crise des banlieues ?

Quand la ville se défait

« Racaille ! » : un mot du ministre de l’Intérieur a suffi pour provoquer trois semaines d’émeutes en novembre 2005. Comment en est-on arrivés là ? Pourquoi les « cités » sont-elles devenues synonymes de relégation ? Les logiques de séparation qui affectent les banlieues et la réduction de la question urbaine à un problème de sécurité signent à l’évidence l’échec de la politique de la ville. Davantage préoccupée de transformer les lieux que d’accroître la « capacité de pouvoir » des individus dans leur vie, celle-ci s’emploie vainement à imposer une mixité sur place plutôt qu’à faciliter la mobilité sociale. S’appuyant sur le pouvoir des élus locaux au lieu de créer une démocratie à l’échelle de l’agglomération, elle se révèle incapable de retrouver l’« esprit de la ville » – qu’il est urgent de réinsuffler.


Jacques Donzelot

Historien du social et sociologue de l’urbain, il est notamment l’auteur de La Police des familles (Minuit, 1977, 2005), de L’Invention du social (« Points Essais », 1994) et de La France des cités (Fayard, 2013).


Sciences humaines
Sociologie
Essais
Date de parution 03/01/2008
7.10 € TTC
192 pages
EAN 9782757806876

Vous aimerez aussi

 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

acheter ce livre

À côté de chez moi

Cliquez pour trouver la librairie la plus proche de chez vous.

Parislibrairies.fr Placedeslibraires.fr

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer

acheter ce livre

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer
Fermer