Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Actualités

27 Février 2017
Illustration de l'actualité Lancement de la collection Cadre noir !

Lancement de la collection Cadre noir !

Les éditions du Seuil sont heureuses de vous présenter leur nouvelle collection de polar et autres romans noirs...

Un cadre de son temps ...

Depuis quelques années, la collection Policiers du Seuil se caractérise par une ouverture sur l’ailleurs, avec des auteurs étrangers emblématiques – Deon Meyer, Thomas H. Cook, Don Winslow –, la recherche d’écrivains américains situant leurs histoires en dehors du cadre habituel des métropoles – William Gay, Kirby Gann, Clayton Lindemuth –, un cosmopolitisme qui reflète bien la mondialisation du genre – Parker Bilal, Dror Mishani, Petros Markaris, Mimmo Gangemi, Sam Millar –, sans oublier des oeuvres présentées comme des formes de relecture de l’Histoire dans la veine du roman d’espionnage – Joseph Kanon, Gordon Ferris.

Pourtant, Seuil Policiers a longtemps été enfermée, par son nom même, d’une frontière rigide reléguant le genre aux seules limites de l’enquête et des personnages récurrents qui la composent, flic et détective aux commandes d’un récit – vision qui a fait long feu. Ce nom dirigiste et connoté, Policiers, ne correspond plus aux nouvelles formes d’un genre en constante évolution, le Policier a disparu dans le roman noir.

Seuil Policiers se devait de se fondre dans un Cadre noir.

... et aussi de son espace

L’ambition de Cadre noir est d’abord littéraire : accueillir dans un nouvel écrin ces auteurs qui, étrangers autant que français, arpentent les territoires perdus, urbains ou ruraux, et y composent des fresques attentives aux vicissitudes du monde contemporain. Ce pont entre l’Amérique des grands espaces et la peinture des campagnes, William Gay comme un frère caché de Jean Giono, Antoine Brea en cousin de Bill Beverly. Les premiers titres en reflètent la couleur ou plutôt la noirceur : demeures hantées du Tennessee dans Petite Soeur la mort, prétoires comme eaux glacées d’un drame moderne dans Récit d’un avocat, poétique de la violence dans l’Amérique des redneck chez Clayton Lindemuth, effroi tapi dans la brume nord-irlandaise chez Sam Millar, main noire de la Mafia dans la Calabre de Mimmo Gangemi, ou encore petites haines villageoises avec Franz Bartelt.

Les romans noirs du Cadre composeront une ligne éditoriale renouvelée, ambitieuse et littéraire, sous une nouvelle direction accompagnée par Marie-Caroline Aubert, rejointe par Gwenaëlle Denoyers pour développer le domaine français.

Adrien Bosc

Retrouvez Cadre noir en librairie dès le 2 mars, et sur la page Facebook Histoire de polars !

Agenda

<< Octobre >>
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
25
26
27
28
29
30
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
29
30
31
01
02
03
04
05

Conseil de lecture