Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Jaune
Histoire d'une couleur

Aujourd’hui, en Europe, le jaune est une couleur discrète, peu présente dans la vie quotidienne et guère sollicitée dans le monde des symboles. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les peuples de l’Antiquité voyaient en lui une couleur presque sacrée, celle de la lumière, de la chaleur, de la richesse et de la prospérité. Les Grecs et les Romains lui accordaient une place importante dans les rituels religieux, tandis que les Celtes et les Germains l’associaient à l’or et à l’immortalité. Le déclin du jaune date du Moyen Âge qui en a fait une couleur ambivalente. D’un côté le mauvais jaune, celui de la bile amère et du soufre démoniaque (signe de mensonge, d’avarice, de félonie, parfois de maladie ou de folie). C’est la couleur des hypocrites, des chevaliers félons, de Judas et de la Synagogue. L’étoile jaune de sinistre mémoire trouve ici ses lointaines racines. Mais de l’autre côté il y a le bon jaune, celui de l’or, du miel et des blés mûrs (signe de pouvoir, de joie, d’abondance). À partir du XVIe siècle, la place du jaune dans la culture matérielle ne cesse de reculer. La Réforme protestante puis la Contre-Réforme catholique et enfin les « valeurs bourgeoises » du XIXe siècle le tiennent en peu d’estime. Même si la science le range au nombre des couleurs primaires, il ne se revalorise guère et sa symbolique reste équivoque. De nos jours encore, le jaune verdâtre est ressenti comme désagréable ou dangereux ; il porte en lui quelque chose de maladif ou de toxique. Inversement, le jaune qui se rapproche de l’orangé est joyeux, sain, tonique, bienfaisant, à l’image des fruits de cette couleur et des vitamines qu’ils sont censés contenir.

Abondamment illustré, Jaune est le cinquième ouvrage d’une série commencée en 2000 et consacrée à l’histoire des couleurs en Europe, de l’Antiquité à nos jours. Il fait suite à Bleu. Histoire d’une couleur (2000), Noir. Histoire d’une couleur (2008), Vert. Histoire d’une couleur (2013) et Rouge. Histoire d’une couleur (2016).

Beaux-Livres
Beaux livres
Date de parution 03/10/2019
39.00 € TTC
240 pages
EAN 9782021420579

Autour du livre

Les lectures de l’automne :

Les lectures de l’automne :

Découvrez nos conseils de lecture pour cet automne :

Pour les curieux et amateurs d’anecdotes : Jaune. Histoire d’une couleur de Michel Pastoureau. Un beau livre qui nous dévoile les multiples usages et interprétations prêtés au jaune à travers les siècles. Du Moyen Âge aux gilets jaunes en passant par le Tour de France, vous en apprendrez beaucoup sur cette couleur aujourd’hui mal-aimée.   Pour les grands enfants : Lanny de Max Porter. Un conte contemporain, deuxième roman de Max Porter, qui replace la magie et la Nature à leur juste valeur dans notre quotidien.   Pour les passionnés d’enquête et d’humour noir : Ah, les braves gens ! de Franz Bartelt. Un polar où vous embarquerez avec Julius Dump, un peu rentier, beaucoup écrivain médiocre, dans une enqu...

Lire la suite

 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

acheter ce livre

À côté de chez moi

Cliquez pour trouver la librairie la plus proche de chez vous.

Parislibrairies.fr Placedeslibraires.fr

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer

acheter ce livre

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer
Fermer