Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Un Anglais sous les tropiques

Telle Rome, Nkongsamba, capitale à peine mythique d’un jeune État africain, est bâtie sur sept collines. Mais la comparaison s’arrête là. Nul n’en souffre davantage que le premier secrétaire au Haut-Commissariat britannique, Morgan Leafy, la trentaine bedonnante, le cheveu en voie de disparition, la peau trop rose pour le soleil d’Afrique, le foie en crise aussi permanente que ses relations avec l’agressive et imposante Mrs Fanshawe, l’épouse de son supérieur direct, le Haut-Commissaire-adjoint. Rien ne vient dans sa vie relever l’ennui vertigineux d’une routine administrative absurde, la banalité pathétique des soirées au Club, pas même ses ébats avec une maîtresse noire loin d’être au-dessus de tout soupçon…

Voici pourtant que cet horizon embrumé de chaleur moite s’éclaire avec l’arrivée de la jolie (encore que ce nez…) Priscilla, la fille du couple Fanshawe. Le même jour, son patron confie à Morgan une délicate mission : celle de soudoyer un politicien local afin de rétablir par le biais d’élections contrôlées l’influence et la gloire de l’ex-puissance coloniale. Que Morgan réussisse à la fois dans cette entreprise et dans son projet d’épouser Priscilla, et c’en sera fini de la médiocrité gluante qui menace d’engloutir sa vie et ses légitimes ambitions. Tout semble bien commencer, et il paraît acquis que le nez trop pointu de Priscilla va changer sinon la face de Kinjanja du moins le destin de notre héros.

Hélas, très vitre les catastrophes s’enchaînent. Et il apparaît encore plus rapidement que si la Grande-Bretagne doit continuer « à gouverner les vagues » au Kinjanja, il lui faudrait d’abord maîtriser les tempêtes que soulève chaque intervention du malheureux Morgan…

Avec ce premier roman, magnifique et irrésistible, chargé de mœurs coloniales dans une Afrique aimablement vengeresse. William Boyd s’est haussé d’emblée au premier rang des satiristes anglo-saxons.

Littérature étrangère
Romans
Cadre vert
Date de parution 03/03/1995
21.50 € TTC
348 pages
EAN 9782020236065
 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

acheter ce livre

À côté de chez moi

Cliquez pour trouver la librairie la plus proche de chez vous.

Parislibrairies.fr Placedeslibraires.fr

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer

acheter ce livre

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer
Fermer