Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Henry James, qui passe souvent pour plus britannique qu’un vrai Anglais, était, rappelons-le américain, mais il a passé une grande partie de sa vie en Angleterre où il est mort en 1916. Et c’est en Angleterre qu’il s’est le plus profondément senti en accord avec lui-même.

Sur les seize articles qui composent Les Heures anglaises, douze datent des année 1870, époque de découverte pour ainsi dire touristique, avec quelques exaltations (fortement teintées, il est vrai, de distance et d’ironie) devant le pittoresque, et certaines considérations sur les caractéristiques supérieures de la « race » anglo-saxonne. Les deux derniers chapitres se situent sur l’autre bord de l’abîme des années 1880 et 1890, une période londonienne traîtresse pour ses ambitions de gloire (et de revenus) littéraires.

Littérature étrangère
Essais Littéraires
Le Don des langues
Date de parution 04/10/2012
21.00 € TTC
304 pages
EAN 9782021035131
Disponible en version numérique
E-Pub
14.70 € TTC
EAN 9782021094336
 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

acheter ce livre

À côté de chez moi

Cliquez pour trouver la librairie la plus proche de chez vous.

Parislibrairies.fr Placedeslibraires.fr

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer

acheter ce livre

Sur internet

Cliquez sur le lien de votre choix.

Fermer
Fermer